1 an sans tabac, 1 an sans fumer. arret du tabac 1 an, une bonne motivation pour arreter de fumer



Ca y est ! Nous sommes le 09/09/10, et cela fait officiellement un an que j’ai arrêté de fumer !

Tadââââ !! Je crois que ça me fait encore plus plaisir que mon vrai anniversaire. Je me suis levée ce matin avec l’œil surexcité d’un gamin à Noël, et avec l’envie de le crier sur tous les toits ( ce que je fais en rédigeant fiévreusement cet article…).

Alors pourquoi en faire tout un cheddar ?

Les plus sceptiques me rétorqueront qu’un an, c’est peu finalement. Oui c’est vrai un 1 sans tabac ça passe vite. Un an c’est un indice, pas une preuve que l’on est sevré pour de bon.Certes.

Mais je sais que les ex-fumeurs vont me suivre dans ce pic d’enthousiasme : un an c’est une victoire, c’est un cap symbolique, un tour de piste complet !

Un an, c’est 365 jours de liberté… même s’il faut être honnête : le sevrage magique n’a pas eu lieu ! La liberté, ce n’est pas donné. Il a  fallu aller la chercher, et lutter contre les démons de la tentation.

Au bout de cette année, plus que jamais je mesure que l’arrêt du tabac est une victoire qui se gagne étape par étape. Il faut savoir -surtout au début-, se satisfaire de peu. Rien n’est simple, surtout lorsque le tabac est incrusté comme une vieille amonite fossilisée dans nos modes de vie, mais il faut se battre, car la satisfaction est incomparable !

A bien y réfléchir, je pense que j’étais encore plus fière de moi au bout de ma première semaine d’arrêt, car je sentais que « quelque chose » s’amorçait.


Quelques éléments de bilan au bout d’un an sans tabac :

  • Je cuisine un peu plus, même si je suis loin d’être un cordon bleu…Je mange beaucoup moins de chips et de moutarde parce que je n’ai plus besoin d’exhauster les goûts sans arrêt.
  • Coté poids, j’ai pris quelques kilos. Le bilan est le même que pour mes 6 mois : je pense qu’ils sont surtout liés à mon mode de vie trop sédentaire et à l’absence de boulot (mais je ne désespère pas… « recruteurs, si vous nous r’gardez »). Je voulais aussi vous dire que les kilos ne sont pas une fatalité ! Mylos (autre fondatrice de ce blog), a tout reperdu, et même un peu plus. J’essayerai de la convaincre d’écrire un article pour nous livrer ses secrets…(Mylos si tu nous r’garde..)
  • Sport : je m’essouffle un peu moins, mais je garde précieusement mon excuse « j’ai beaucoup fumé quand j’étais jeune » pour justifier de mes performances un peu moyennes. L’objectif de la rentrée c’est de me trouver un club de badminton, puissent les dieux de la MJC m’accompagner dans la file d’attente des inscriptions…
  • Cernes, peau, teint : ca va pas mal. Les pores se r’serrent, ca respire mieux !
  • Coté douleurs au cœur, (les fameuses que je ressentais si souvent quand je fumais), cela a disparu, sauf…certains soirs. C’est rare bien sur, mais cela me rappelle à ma condition d’ex-fumeuse. Rien n’est acquis, rien n’est foncièrement réparé, du coup pas question de céder.
  • Je n’ai plus les doigts jaunes, et je continue à me mettre autant de vernis sur les doigts que sur les ongles. L’arrêt du tabac n’a rien changé à ma maladresse légendaire.
  • Côté sous : je continue ma boite à gros craquage même si j’y ai fait plein de trous. Pour moi c’est ma boîte de prêt à taux zéro. Grâce à elle je suis partie en vacances cet été, je pourrais assister à un mariage en octobre, et peut-être bien me payer des frais dentaires. Lorsque j’aurais tout remis dans la boite, j’aurais 1138 euros sonnants et trébuchants ! Voilà ce que me coutait un an de tabac ! Youhou !!
  • Coté motivation : je suis remontée à bloc !!! Et grâce à vous ! Vous êtes de plus en plus nombreux à visiter ce blog, et à apporter vos contributions. Vous faites vivre avec beaucup de solidarité le groupe Facebook, et j’espère que cela vous apporte une nouvelle source de motivation ! Alors merci à tous, et je fais le souhait que nous serons encore plus nombreux l’année prochaine, à partager nos combats et nos victoires !


Vive nos 1 an sans fumer et spécials dédicace aux cofondatrices de ce blog :

à Marlie qui a trouvé le courage de ré-arrêter : je suis trop fiere de toi !!,

à Mylos qui peut être très contente de sa vie ( ;-) )  et de son (bientôt) 1 an d’arrêt,

et à Mline, ma « conscrite » à qui je souhaite un super anniversaire d’arrêtage !!!!

source photo: Softie cafe’s via FlickR

Rendez-vous sur Hellocoton !