… c’est très différent de « choisir d’arrêter de fumer » ou d’avoir envie, ou de tenter d’essayer … Même le résultat au bout du compte est très différent : vous allez effectivement arrêter définitivement de fumer, enfin cela vaut mieux pour vous, vous faites ce que vous voulez mais bon …

J’ai essayé pas mal de fois d’arrêter de fumer, et ai trouvé à chaque fois des tas de bonnes et mauvaises raisons de différer, d’assouplir, d’arrêter d’arrêter. Ce matin, j’ai appris qu’il me faudrait subir une intervention chirurgicale de la mâchoire, suite à un accident bête comme le sont tous les accidents. Il va falloir que l’on me greffe un implant pour permettre à l’os de se reconstruire et ça, c’est strictement incompatible avec la cigarette. Le fait d’être fumeur est une cause de refus d’intervention.

Donc se pose à moi le choix suivant :

  • Soit je n’arrête pas la cigarette : je ne serais donc pas opérée, ma mâchoire ne sera pas reconstruite, je continuerais à souffrir le martyr et a devoir me gaver d’antibiotiques et d’antalgiques.
  • Soit je décide de faire réparer ma mâchoire, donc d’arrêter d’avoir mal 24h/24 mais dans ce cas fini la cigarette !

Pourquoi ? Parce qu’il semble que la cigarette enraye le mécanisme de cicatrisation d’une part mais surtout bloque la régénération des cellules et leur fixation sur le greffon.  Évidement que le mot « choix » n’est pas approprié : car il n’y a pas vraiment à choisir, la douleur, les risques d’infection et la nocivité des médicaments sur le long terme, contrebalancent très facilement l’arrêt de la cigarette, le processus pénible de sevrage et ses effets secondaires. Cela arrive même presque à atténuer la peur de la douleur des suites de l’opération c’est dire.

Je dois arrêter la cigarette au plus tard le 19/07 si je veux pouvoir être opérée en octobre.

Il va falloir s’y mettre !

Du coup vous allez me revoir plus souvent ici :-]

Rendez-vous sur Hellocoton !