franchir le pas d'une vie sans tabacJe suis une fumeuse, oui car je ne me considère pas encore en tant qu’ « ex-fumeuse ». Je n’ai arrêté que depuis 21 jours, et j’en ai consumé une entre temps.

J’en viens à me demander pourquoi et comment je suis tombée dans la cigarette. Ne serait ce pas dans mes gênes? Mes parents fumaient quand ils m’ont eu il y a 22 ans. J’ai toujours vu ma mère fumer, puis ma sœur.

Et moi.

La première cigarette ?
C’était l’essai de la petite ado au collège, qui essayait de fumer avec les copines.

Mais la vraie cigarette, le premier paquet, c’était à la fac. Rupture amoureuse, colocation, entrée dans le monde adulte ! C’était un peu pour faire comme tout le monde je crois. Car au début je me souviens que ça me tournait la tête, mais j’ai continué, jusqu’à devenir accro. Sans pour antant me retrouver à découvert. Mais je crois que j’aurais pu ne pas manger un midi ou deux pour pouvoir m’acheter un paquet.

Et puis avec le recul, la maturité, je me rends compte que c’est pas bien de fumer, même si c’est bon. Fumer tue on le sait maintenant. Moi qui ai peur de vieillir, le fait de fumer devient une contradiction !
Pourtant j’aime fumer, c’est ça le plus dur. J’ai encore envie de fumer, même si l’envie se tasse je le reconnais. Il me manque le geste, la sensation. Mais pour l’instant je me refuse à tout patch ou autres médicaments.

J’ai décidé d’arrêter pour laisser respirer mon corps, et voir quelles sont mes limites.
Pour moi, et pour celui qui désire partager sa vie avec moi.
Là tout de suite, je suis convaincue que je reprendrais la cigarette, pour x raisons. Mon but est aussi que cette conviction ne tende pas à se réaliser !

L’avenir me le dira .

Crédits Photos: Tibo* via Flickr / legs

Rendez-vous sur Hellocoton !