Aujourd’hui je voudrais vous parler de la mauvaise foi de la blonde du fumeur.

En effet, je suis encore au tout début du processus d’arrêt du tabac. J’ai donc l’impression de traverser toutes les phases du processus de deuil issus des travaux d’Elisabeth Kübler-Ross, parfois en même temps.

Parlons donc de la phase N°1 : Le Deni

Oui, je suis dans le déni et je fais preuve de mauvaise foi, refuse de voir la vérité en face.

En effet, je suis maintenant capable d’affirmer haut et fort que:

  • Je ne me sens pas physiquement mieux. Certes, je respire mieux, du matin au soir, je tiens mieux l’effort physique et suis moins essoufflée … mais je ne me sens pas mieux.
  • Je n’économise rien …. puisque j’ai anticipé mes économies en dépensant plus que d’habitude.
  • Je n’aime pas ma nouvelle vie parce qu’il faut bien le dire, ça me manque de tousser le matin sans vraiment m’en rendre compte, ça me manque de piquer une crise parce que l’Homme n’a pas pensé à moi en allant au tabac et Merde est-ce que j’aurai assez de clopes pour ce soir ? Quand est-ce que c’est la pub pour que je puisse aller m’en griller une ? Oui, ça me manque …

Voilà donc toute l’ampleur de mon déni. Par contre, vous pourrez, à mes heures perdues m’entendre fanfaronner avec conviction :

Quel bonheur,

De sentir meilleur !

Que c’est mieux,

De savoir qu’un jour on sera vieux !

Voyez donc l’ampleur des dégâts. Je rime, c’est pas moi ça !

Alors, loin de moi l’idée de comparer la douleur et la souffrance de la perte d’un proche et la difficulté de l’arrêt du tabac mais je crois qu’à moindre frais, le nouveau-non-fumeur passe par différentes phases un peu similaires à celles du deuil. Alors la prochaine fois, je vous parlerai de la deuxième phase : La Colère. Vous avez peur hein ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Crédits Photo : Photos Libres

 

Rendez-vous sur Hellocoton !