arreter de fumer et avoir un enfant
Durant ma grossesse, j’ai volontairement limité ma consommation à 8 cigarettes. Un énooorme babyblues suivit l’accouchement, je fumais à nouveau mes deux paquets.

« Arrête de gigoter boubouille… » Alors que je changeais sa couche, un furieux besoin de fumer s’est imposé.

Ni une, ni deux, j’ai emballé le lardon, l’ai posé dans le berceau pour courir en griller une dans la cuisine.
Mais cette fois, je constatais piteusement mon addiction. Impossible de pouponner quand toutes les vingt minutes, la nicotine se rappelait à mon mauvais souvenir.

J’étais esclave de la cigarette depuis 17 ans, mon fils avait 6 mois à peine.
8 ans plus tard, il adore encore et toujours entendre que grâce à lui j’ai arrêté de fumer. Comment me suis-je sevrée ?

A SUIVRE…

Crédits photos: Henry Essenhigh Corke, Mother and Child 1912

Rendez-vous sur Hellocoton !